Mars, le mois de la nutrition

Pour ceux de ma génération (génération X), c’est notre mère qui a initié notre relation avec la nourriture. Cela m’amène donc à vous parler des trucs des mamans d’aujourd’hui pour réussir à faire manger les légumes et autres denrées bonnes pour la santé à la plus difficile des marmailles.

Pour les fibres c’est relativement facile, car on peut les dissimuler dans le veau haché, ex. : 60 ml (1/4 tasse) de germe de blé ne paraîtra pas s’il est mélangé à 500 g (1 lb) de veau haché. Alors, avec le pain de viande, les burgers, le pâté chinois et les boulettes pour sauce à spaghetti, on en vient à combler le besoin en fibres et les enfants n’y verront que du feu.

Quant aux légumes, ces derniers coupés en petits morceaux ou râpés, puis mélangés au riz ou intégrés aux pommes de terre en purée rendent le triage presque impossible. La viande aussi est un bon ingrédient pour cacher une portion supplémentaire de légumes et, encore une fois, le pain de viande est un mets qui convient parfaitement à cette mission. Pour les carnivores comme moi, n’ayez crainte, nous serons pleinement rassasiés, car l’effet placébo entrera en jeu, c’est-à-dire que nous avons vraiment l’impression de manger une grosse portion de viande, mais en réalité elle contient plein de légumes.

Ce qui me vient en tête également, ce sont les grands concepts de bonne nutrition, par exemple : comment limiter notre consommation de sucres raffinés dans notre alimentation?

Eh oui, il est possible pour les gens ayant la dent sucrée d’y trouver leur compte. En effet, l’utilisation de fruits ou de sucres bruts serait recommandée : pommes, ananas, sirop d’érable, miel et jus de fruits concentrés sont des exemples d’ingrédients qui peuvent être utilisés en remplacement de sucres raffinés dans nos recettes de tous les jours. Tout cela sans compromettre la saveur.

Consultez nos recettes nutritives.

Chef Alain

Le blogue du chef