Un peu d’histoire

C’est vers le début des années 1980 que la production de veaux de grain a connu son véritable essor. Avant cette date, on valorisait peu les petits veaux laitiers mâles que produisaient nos nombreuses vaches laitières au Québec.

Tout débute à la ferme laitière…

Tout commence à la ferme laitière où la vache, pour donner du lait, doit nécessairement produire des veaux. Après 9 mois de gestation, elle donnera naissance à un petit veau. L’avenir du jeune bovin dépendra d’abord de son sexe. S’il s’agit d’une femelle (génisse), elle deviendra à son tour une vache laitière; s’il s’agit d’un veau mâle, il sera destiné à la production de viande.

… et se poursuit à la ferme de veaux de grain

Le petit veau laitier mâle est acheté par le producteur de veaux de grain, qui lui procure les meilleures conditions possible nécessaires à son confort, à sa bonne santé et à sa croissance.

Alimentation des veaux de grain

Dès son arrivée à la ferme de veaux de grain, et pendant les 8 premières semaines de son élevage, le veau sera logé en pouponnière, soit de groupe ou individuelle. Il est d’abord nourri avec du lait reconstitué et des aliments solides sont introduits graduellement. Le veau est sevré lorsque l’ingestion d’aliments solides est suffisante. Après le sevrage, les jeunes veaux sont tous élevés en groupe dans des enclos jusqu’à l’âge de 6 mois et demi environ. Ils sont alors nourris principalement de maïs-grain et de suppléments protéiques. Ils sont vendus pour le marché de la viande lorsqu’ils atteignent un poids vif d’environ 290 kg. C’est grâce à cette alimentation que la viande de veau de grain acquiert sa couleur rose foncée, signe de qualité et de saveur. Le veau de grain est élevé sans aucun ajout d’hormones de croissance.

La production de veaux de grain au Québec

  • 200 fermes situées dans plusieurs régions du Québec, mais surtout en Montérégie et au Centre-du-Québec
  • Une production annuelle de 70 000 veaux de grain
  • Une valeur à la ferme de 53 M$
  • Les producteurs peuvent compter sur un bassin de 145 000 petits veaux laitiers produits par les fermes laitières du Québec
  • Un type d’élevage qui attire souvent de jeunes familles, assurant ainsi la relève agricole du secteur
  • Une ferme familiale moyenne produit annuellement 700 veaux de grain

Le saviez-vous ?

Le veau de grain est une innovation des producteurs québécois qui ont su créer un produit unique en valorisant les petits veaux laitiers mâles et en les nourrissant de maïs, un aliment que l’on trouve aussi en abondance au Québec.